logo titre
Fleurs réalisées avec des légumes et des fruits
fruits
creme de radis
quetshes
6 fanes
 
Retour en page d'accueilAjouter Easy CooK à vos favorisCalculette et convertisseur EuroTélécharger  Calories et menus, logiciel de calcul de
caloriesImprimer cette recette






Ajout recetteAjouter une recette


 
 


>> Accueil > Cuisine pratique > L'art de recevoir

 

L' ART DE RECEVOIR

Du plateau à l'assiette


 


Choisir les fromages



Le premier guide pour composer un plateau de fromages doit être la saison.
En hiver, les pâtes au lait de vache ou de brebis sont au meilleur de leur forme, tandis que les pâtes au lait de chèvre s’apprécient au printemps et en été.



* Le plateau de fromages le plus courant comporte au moins une pâte cuite, une pâte molle à croûte fleurie et une pâte persillée (par exemple : comté, camembert et bleu des Causses ou beaufort, chaource et roquefort).

Si vous êtes nombreux, ajoutez un fromage à pâte molle à croûte lavée (livarot, munster, langres…) et un fromage moins connu (bleu de Sassenage, venaco de Corse, pithiviers au foin…)


* Vous pouvez aussi choisir de ne présenter qu’un fromage mais il devra être exceptionnel tel le vacherin du Mont d’or ou un brie de Meaux parfaitement affiné.


* Au delà de ces compositions classiques, les plateaux peuvent être originaux. Pourquoi ne pas mettre en valeur une même famille de fromages ? Bleu d’Auvergne, fourme de Montbrison, roquefort , bleu de Laqueuille et bleu de Gex par exemple.

* Le plateau peut aussi se construire dans la suite logique d’un repas à thème : parmesan, gorgonzola et provolone dans un menu italien ; vieux-lille, dauphin et mimolette vieille avec des spécialités du nord de la France.
Enfin, des fromages venant de la région natale d’un des convives feront un gourmand clin d’œil.

Lorsque votre choix est fixé, passez commande auprès de votre fromager pour que les fromages soient affinés comme il se doit pour le jour de votre repas.


Servir le fromage

Placez en périphérie du plateau les fromages les moins faciles à couper et les autres au centre

Pour servir, prévoyez un couteau pour les fromages doux et un autre pour les fromages forts.

Pensez à retenir le nom de chaque fromage pour pouvoir guider vos invités.


Couper le fromage


Pour le brie, le coulommiers, le reblochon, le camembert et le munster : coupez les en pointes ou en languettes avec un couteau classique.

Pour le pavé ou le carré de l'est, le maroilles, le pont-l'évêque : coupez les avec un couteau normal en portions triangulaires en partant du centre du fromage.

Le parmesan doit être taillé en éclats. Pour cela, utilisez un couteau poinçon et une tête de moine à la girolle. Tournez ensuite la girolle pour faire de très fines "fleurs" de fromage.

Pour le roquefort, le bleu, le gouda et l'edam : coupez les en portions triangulaires à partir du centre.

La fourme d'ambert se découpe en gros copeaux avec un couteau fin.

Les fromages de meule comme le comté, l'emmental, le beaufort ou l'abondance doivent être coupés avec un couteau long et épais.


Pas de fromage...sans pain


Le pain est bien sûr indispensable :

la baguette au levain accompagne tous les fromages,

le seigle s’accorde bien avec les bleus et les pâtes molles à croûte lavée (époisses, maroilles …)

le pain complet est le partenaire favori des pâtes pressées non cuites (reblochon, cantal, ossau-iraty, morbier …)

le campagne, quant à lui, met en valeur les pâtes pressées cuites (beaufort, comté…)

Vous pouvez aussi commander chez le boulanger des pains individuels de différentes sortes ou composer de petites brochettes de mini pains au cumin, aux noix...


Enfin n’oubliez pas le beurre et le vin.


 


Google

Adresse email :  
Inscription
Désinscription





 

 

Site mis en ligne le 12/08/2002 © 2002 - 2015 Easy-Cook.net Reproduction soumise à autorisation (17)